Délégationde la Martinique

La réunion d’intégration des bénévoles de novembre 2014

Le 29 novembre 2014, les bénévoles qui avaient rejoint récemment la délégation de la Martinique ont été invités à participer à une réunion d’intégration. Le Secours Catholique leur a été présenté, ainsi que le projet de délégation dans lequel viennent s’inscrire leurs actions au quotidien.

La réunion d'intégration des bénévoles de novembre 2014

publié en novembre 2015

Une trentaine de nouveaux bénévoles ont été réunis lors de cette rencontre qui visait à mieux faire connaître le Secours Catholique.

« Être pauvre, c’est quoi ? »

La rencontre a débuté par une riche réflexion et un débat animé autour de la question : « Être pauvre, c’est quoi ? » Si la mission première du Secours Catholique est préférentiellement en faveur des pauvres, il paraît primordial de pouvoir comprendre ce qu’est la pauvreté afin de mener une action toujours plus pertinente et efficace.

Ainsi, amener les bénévoles à identifier différentes formes de pauvreté leur a permis d’approfondir le sens de leur engagement et la finalité de leurs actions. Forts de cette première réflexion ils ont pu échanger sur les valeurs du Secours Catholique et de sa mission.

L’aide d’urgence et l’accompagnement

Dans un troisième temps, les nouveaux bénévoles ont pu se familiariser avec les différentes équipes présentes au niveau de la délégation Martinique et de ses actions.

La Délégation articule ses activités autour de :

  1. L’aide d’urgence, qui sert à apporter une première réponse aux détresses morales ou matérielles.
  2. L’accompagnement, qui concerne essentiellement les enfants, les jeunes, les seniors, les familles et les parents. Ce second volet est capital afin de sortir la personne accueillie de l’« assistanat » et de l’amener pas à pas vers la conquête de son autonomie.

À la suite de cette présentation les nouveaux venus ont pu se prononcer sur les activités qu’ils souhaitaient intégrer, en accord avec leurs sensibilités et compétences.

L’importance de l’engagement bénévole

La matinée s’est achevée autour d’un partage et d’une sensibilisation particulière autour de l’importance de l’engagement. Cet engagement de chaque bénévole est exigeant afin de ne pas briser les relations de confiance qui se construisent au jour le jour avec les personnes accueillies. C’est donc avec cette citation de Mgr Rodhain que se sont quittés les bénévoles : « Les naïfs s’imaginent que “l’à peu près” est admissible quand il s’agit de charité alors que, de tous les travaux, c’est la charité qui appelle le plus de rigueur. » À méditer !

Imprimer cette page

Consulter le site national